Transformation digitale : quelques repères pour vous lancer

Publié le 29/11/2021
6TM digital

Voilà une dizaine d’années maintenant que la digitalisation se trouve au cœur des réflexions stratégiques, aussi bien dans le B2B que dans le B2C. Pour autant, il n’est pas toujours facile pour les entreprises de savoir à quel point elles sont concernées, et surtout par où commencer et vers quels professionnels se tourner. Si c’est votre cas, cet article est fait pour vous, puisque je vous explique tout !

Pourquoi et comment aborder le sujet de la digitalisation ?

Il existe une raison toute simple pour laquelle vous intéresser à la transformation digitale : le numérique explose ! Pour autant, cela ne signifie pas qu’il faille foncer tête baissée dans cette voie…

L’état des lieux de la transformation digitale

De nombreuses entreprises ont compris que le numérique constituait un levier de performance et de rentabilité. Amélioration des services proposés, fidélisation des clients, acquisition de nouveaux… le digital offre la possibilité d’exploiter de nouvelles opportunités business en répondant à de nouvelles attentes des consommateurs.

Cela explique d’ailleurs le développement du e-commerce, et la montée en puissance de modèles telles que les Market Place et autres plateformes d’approvisionnement, de services ou de mise en relation via différentes technologies.

Les chiffres sont de ce point de vue éloquents, comme le prouve le bilan du e-commerce pour 2020 réalisé par la FEVAD (la fédération du e-commerce et de la vente à distance) :

Bien évidemment, ces résultats sont à tempérer en raison des pics d’activité enregistrés pendant les mesures de confinement prises dans le cadre de la crise sanitaire de la COVID-19. Pour autant, les chiffres ne font que grimper, et les usages semblent s’installer toujours plus.

Et vous, vous en êtes où, côté digitalisation ?

Si votre entreprise n’en est qu’à ses premiers tâtonnements, ne rougissez pas ! Elle n’est pas la seule, et la transformation digitale est un sujet complexe, qui se traite sur un temps long. Pour cette raison, mieux vaut aborder le sujet de façon méthodique, en débutant le travail par une réflexion en profondeur sur la vision stratégique à adopter. 

Votre entreprise cherche-t-elle à développer des parts de marché dans un milieu concurrentiel ?

Le but principal consiste-t-il à augmenter la productivité ? 

L’enjeu est-il plutôt d’améliorer vos marges ?

Souhaitez-vous partir à la conquête d’un nouveau territoire, ou d’un nouveau profil client ? 

Envisagez-vous d’utiliser le numérique pour créer un service différenciant ?

C’est en vous posant toute une série de questions relatives à vos objectifs d’entreprise que vous construirez une stratégie digitale pertinente, reposant sur des bases solides. Maintenant que vous le savez, il ne vous reste plus qu’à brainstormer, puis à trouver les professionnels les plus à même de vous accompagner dans votre transition digitale.

La jungle de la transformation digitale décryptée pour vous

Au démarrage d’un projet de digitalisation, se repérer parmi la multitude d’offres de services n’est pas chose simple. Pour vous y aider, voici une liste des professionnels dont vous croiserez la route. Suivez le guide !

L’AMOA digitale (assistance à maîtrise d’ouvrage digitale)

La prestation d’AMOA digitale se rapproche de l’assistance à maîtrise d’ouvrage classique : la fonction consiste à jouer les chefs d’orchestre sur les projets digitaux, en assurant entre autres une mission de pilotage, de conduite du changement, ou encore d’aide au choix des solutions et prestataires.

Le conseil en aide à la décision

Comme son nom l’indique, ce professionnel intervient pour aider votre entreprise à prendre les meilleures décisions stratégiques, en s’appuyant sur de nombreux outils, selon qu’il s’agit de prendre des décisions individuellement (avec une matrice SWOT par exemple) ou collectivement (on utilise dans ce cas des techniques comme le vote pondéré, ou la matrice d’Eisenhower).

L’agence web

Ce type de structures crée et développe des sites web. Chaque agence a ses spécialités. Par exemple, certaines utilisent des CMS (systèmes de gestion de contenu) tels que WordPress, Drupal ou Prestashop, lorsque d’autres développent elles-mêmes leur propre système. De façon générale, elles maîtrisent un certain nombre de compétences techniques : programmation, maquettage, référencement (SEO) etc.

L’agence de communication

La communication est un vaste domaine. S’agissant de la communication digitale, les agences s’occupent principalement de mettre en place une stratégie de communication et prennent en charge sa traduction opérationnelle (avec des prestations photo, vidéo, rédaction de contenu etc.).

L’agence de webmarketing

Le webmarketing a vocation à accroître la visibilité et les ventes des entreprises, en générant du trafic sur le site web et en transformant les visiteurs en prospects qualifiés, puis en clients. En pratique, les agences webmarketing travaillent entre autres sur le parcours client, le référencement (payant et naturel), les médias sociaux (ou social media) tels que LinkedIn ou Instagram, la publicité en ligne ou encore tout ce qui relève de l’inbound marketing (création d’un tunnel de conversion et construction de celui-ci avec des livres blancs, articles de blog etc.).

Société de développement d’applications métier sur-mesure

Son rôle consiste à développer des plateformes digitales métier spécifiques pour répondre aux enjeux stratégiques de l’entreprise. Sa raison d’être est d’apporter un maximum de valeur par le digital. Le projet digital doit être une déclinaison de la stratégie de la société. Les enjeux doivent donc être partagés et bien communiqués lors de la phase de qualification.

L’ESN (Entreprise de Services Numériques)

Cette nouvelle appellation correspond aux anciennes SSII ou SS2I (société de services en ingénierie informatique).  Ce genre de structure se distingue par son mode de fonctionnement, qui repose sur l’externalisation de son savoir-faire. Concrètement, les services d’aide à la transformation digitale sont dispensés par des consultants.

L’éditeur de logiciels

Son métier est de concevoir, développer et commercialiser des produits logiciels, lesquels seront éventuellement mis en place au sein des entreprises par une ESN. On trouve dans cette catégorie de professionnels des acteurs bien installés (comme Cegid, célèbre éditeur de solutions de gestions), mais aussi de nombreuses startups. 

Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, consultez notre article

L’intégrateur

L’intégrateur est très souvent lié à l’éditeur de logiciel. Il peut parfois s’agir de la même entreprise. Sa mission est d’adapter et paramétrer la solution logicielle aux process de l’entreprise (ERP ou CRM par exemple). L’intégrateur peut être amené à développer des fonctionnalités sur-mesure afin de coller au mieux aux spécificités de son client.

Si ce tour d’horizon n’est pas exhaustif, nous espérons qu’il vous aidera à prendre vos marques. Si vous restez sur votre faim, sachez qu’il existe également des sociétés proposant à la fois du conseil en solutions numériques, de la conception et de la réalisation opérationnelle, et chez 6TM, c’est précisément notre métier !

Mickaël Arrault, Responsable Développement Commercial @6TM