logo6tm

Identifiant Mot de passe
Skip Navigation LinksAccueil > L'agence web 6TM > Actualités > 6 conseils pour se lancer dans l'ecommerce > E-commerce - questions préliminaires

6 conseils pour se lancer dans l'E-commerce

 

cyberachatPériode la plus propice pour le commerce hors et en ligne, les fêtes de fin d'année profiteront au secteur e-marchand, à même de répondre aux exigences de budgets plus serrés des Français. En 2010, selon une étude FEVAD/Médiamétrie, avec un panier moyen supérieur à 100€ pour 2 acheteurs sur 3, les achats de Noël sur Internet devraient représenter plus de 6 millards d'euros. Un chiffre en constante augmentation (+1 milliard en un an), qui donne des idées pour lancer sa propre affaire ou faire évoluer son entreprise vers un nouveau canal de distribution, de nouveaux marchés.

 

L'E-commerce 2010 en chiffres

  • 97% d'acheteurs statisfaits
  • Nombre de sites de vente en ligne : + 22% par rapport à 2009 
  • Sites Business-To-Business : +17% de croissance 
  • 73.000 sites marchands actifs en France, soit + 15.000 en une année

 Source : Fevad/Médiamétrie

Qui est concerné ?

Si les mastodontes Cdiscount ou la Fnac tiennent le haut du pavé, tenter l'aventure de l'ebusiness n'est pas réservé aux seules sociétés de cette envergure. Aidés par des solutions techniques matures et des agences web expérimentées, les professionnels de toute taille - artisans, PME, TPE, ...-peuvent aujourd'hui mettre en place une boutique en ligne capable de générer un chiffre d'affaire important.

6TM intervient par exemple dans des réalisations e-commerce très diverses : de l'extranet de commande Gama 29 à la boutique en ligne du Chocolatier Larnicol, en passant par les vêtements Odlo ou YS United, il y en a pour tous les goûts, tous les budgets. Le point commun de tous ces projets : une bonne préparation en amont de la réalisation.

 

 

Conseil n°1 : Un marché bien ciblé

 

Cela paraît évident, mais c'est l'étape indispensable dont la définition orientera l'ensemble de votre stratégie et conditionnera la qualité de votre future cyber-enseigne : qui est suceptible de s'intéresser à mes produits ? Entreprises ? Particuliers ? Quelle tranche d'âge ? Quelle régularité d'achat ? A quel univers culturel s'identifient mes clients ? Etc. Toutes les questions que se pose le marketing s'avèreront pertinentes dans la vente en ligne : à cause de la dématérialisation de l'acte d'achat, du rapport distant entre le consommateur et l'objet acheté, l'e-commerce est autant affaire de communication que de vente "pure".

L'atout du marché de niche

Comme dans n'importe quelle création d'activité, la niche, c'est la voie royale pour percer, qui plus est sur la toile. C'est-à-dire pouvoir proposer des produits avec peu de concurrence, et ressortir dans les premiers résultats des moteurs de recherche. En sachant qu'une bonne idée ne reste jamais seule bien longtemps sur le web, le principe est d'être le premier à référencer ses articles, car l'ancienneté est un des facteurs de positionnement.

Lorsque cela n'est pas possible, on choisira la voie progressive : mettre en avant d'abord des produits très spécialisés pour gagner la crédibilité et la popularité nécéssaires au développement ultérieur d'autres secteurs plus généralistes. Plus la boutique est ambiteuse, plus la patience sera de mise.

Les intentions d'achats pour Noël 2010

Les internautes ayant prévu de faire leurs achats de Noël sur le web

ont indiqué vouloir commander :

  • Des produits culturels : 80%
  • Des jeux-jouets : 67%
  • De la high-tech : 58%
  • De l'habillement : 56%
  • Des produits hygiène-beauté : 46%

 Source : Fevad/Médiamétrie

 

Conseil n°2 : Organiser sa logistique en amont

 

Du simple envoi sous enveloppe d'un DVD vendu sur Ebay à la livraison de 50 cartons de 12 bouteilles de Grand Cru bordelais, il y a un monde... qu'il vaut mieux anticiper. Une boutique en ligne qui fonctionne bien implique l'adapation organisationnelle de l'entreprise. En fonction du nombre de commandes, l'e-commerçant doit par exemple se préparer à une nouvelle gestion de ses stocks et envisager les meilleures solutions de livraison.

Il y a ainsi toute une série de questions propres à son activité à se poser avant d'entreprendre l'ebusiness : si le flux tendu engendre des difficultés en termes de disponibilités, que faire des commandes déjà passées sur le site ? Combien et quels sont les choix de livraison à proposer? Quels tarifs pour la préparation de commande? Comment garantir la fraîcheur des denrées ? Quel service après-vente ? Etc. A toutes ces questions correspondent plusieurs réponses, mais mieux vaut y réfléchir avant de se lancer, pour être sûr de faire le meilleur choix, et disposer de la plateforme technique la plus adaptée à vos besoins, capable d'évoluer en même temps qu'eux. 

 

Suite du dossier :

 

1. E-commerce, questions préliminaires

2. L'image, reine du ROI

3. L'arsenal de l'e-vendeur

4. Choisir la meilleure solution pour gérer son e-boutique

 

 

 

 

 

 

Dossiers 6tm

Google Analytics :
dossier Google Analytics Comment tirer le meilleur parti de l'outil de reporting web n°1?